Le jardin fait sa révolution écologique

Le jardin 2.0 est-il à la française ?

Quand on évoque les jardins à la française, on pense esthétisme et perfection formelle : terrassés, réguliers et souvent linéaires.

Des siècles de représentation du jardin idéal où l’on essaye de recréer un jardin de Versailles chez soi en utilisant les techniques recommandées dans les magazines. Cela passe par l’emploi d’engrais, de pesticides, de désherbants, de matériel comme une tondeuse toujours plus puissante et bruyante mais aussi par un arrosage intégré pour obtenir une pelouse verte en été.

Pour que nos jardins deviennent plus écologiques, il faut essayer de changer notre représentation mentale et les techniques d’entretien d’un beau jardin. A travers divers articles nous vous proposerons des petits changements pour rendre votre jardin plus « vert ».

Et si on arrêtait de tondre la pelouse comme un green de golf ?

Il est possible d’envisager, au moins sur une partie de son jardin, un agencement de type prairial.

Les prairies fleuries, très séduisantes à nos yeux, le sont d’autant plus pour nos amis pollinisateurs. Et c’est le but ! Ces compositions riches en fleurs mellifères sont de vrais garde-manger pour les abeilles, papillons et autres butineurs.

En diversifiant les plantations : grande mauve, scabieuse, marguerite, capucine, lavande… sans oublier les herbes aromatiques : thym, ciboulette, aneth, sauge, sarriette, pour n’en citer que quelques-unes, on multiplie les chances d’attirer nos précieux pollinisateurs.

Une petite astuce aussi (transmise par le grand-père) : placer une éponge imbibée d’eau au bout d’un piquet, qui servira de buvette aux papillons. Ils ont souvent du mal à trouver où se désaltérer lors des journées les plus chaudes !

 

Le jardin 2.0 est-il à la française ?

Quand on évoque les jardins à la française, on pense esthétisme et perfection formelle : terrassés, réguliers et souvent linéaires.

Des siècles de représentation du jardin idéal où l’on essaye de recréer un jardin de Versailles chez soi en utilisant les techniques recommandées dans les magazines. Cela passe par l’emploi d’engrais, de pesticides, de désherbants, de matériel comme une tondeuse toujours plus puissante et bruyante mais aussi par un arrosage intégré pour obtenir une pelouse verte en été.

Pour que nos jardins deviennent plus écologiques, il faut essayer de changer notre représentation mentale et les techniques d’entretien d’un beau jardin. A travers divers articles nous vous proposerons des petits changements pour rendre votre jardin plus « vert ».

Et si on arrêtait de tondre la pelouse comme un green de golf ?

Il est possible d’envisager, au moins sur une partie de son jardin, un agencement de type prairial.

Les prairies fleuries, très séduisantes à nos yeux, le sont d’autant plus pour nos amis pollinisateurs. Et c’est le but ! Ces compositions riches en fleurs mellifères sont de vrais garde-manger pour les abeilles, papillons et autres butineurs.

En diversifiant les plantations : grande mauve, scabieuse, marguerite, capucine, lavande… sans oublier les herbes aromatiques : thym, ciboulette, aneth, sauge, sarriette, pour n’en citer que quelques-unes, on multiplie les chances d’attirer nos précieux pollinisateurs.

Une petite astuce aussi (transmise par le grand-père) : placer une éponge imbibée d’eau au bout d’un piquet, qui servira de buvette aux papillons. Ils ont souvent du mal à trouver où se désaltérer lors des journées les plus chaudes !