Les auxiliaires du jardin, une aide efficace

A quoi servent les auxiliaires de nos jardins ?

Utiliser la chaine alimentaire peut être très avantageux lorsqu’on jardine Bio. Les ravageurs qui s’attaquent sans état d’âme à nos plantes ont de nombreux prédateurs naturels dans le jardin. Alors pourquoi ne pas s’en servir ?

Ces petits « assistants » du jardin Bio dévorent les insectes nuisibles, leurs larves ou même leurs œufs.

L’exemple que beaucoup connaisse est celui des coccinelles et des syrphes qui se nourrissent de pucerons. Des alliés de taille quand on sait qu’une seule coccinelle peut engloutir jusqu’à 50 pucerons par jour. La coccinelle adulte ainsi que ses deux derniers stades larvaires sont les plus voraces.

Les syrphes sont des petites mouches déguisées en guêpes. Mais ne vous inquiétez pas elles ne piquent pas. Vous pourrez les reconnaitre par leur vol rapide et souvent stationnaire. Les femelles vont après accouplement pondre dans les colonies de pucerons. Les futures larves naissent alors au milieu d’un vrai garde-manger. Le stade larvaire dure 10 à 15 jours seulement mais durant ce temps, la larve de syrphe va manger 400 à 700 pucerons en moyenne et en tuer plus de 1000 au total.

Depuis longtemps l’homme a compris l’importance du travail de ces insectes auxiliaires pour lutter contre la prolifération des nuisibles et de leurs larves.

En Chine, au treizième siècle, les agriculteurs introduisaient déjà des fourmis dans leurs orangers pour chasser les parasites qui attaquaient les feuilles.

Comment attirer ces auxiliaires dans votre jardin ?

Pour cela, il suffit de leur offrir le gîte et le couvert :

  • Agrémentez votre jardin de prairies fleuries pour attirer syrphes et chrysopes qui au stade adulte se nourrissent de miellat et de pollen. Les femelles iront pondre sur vos cultures et leurs larves vous débarrasseront de nombreux ravageurs. Vous trouverez sur notre site un mélange spécial de fleurs pour lutte biologique très efficace.
  • Laissez des endroits avec des paillis et litière de feuilles mortes. Les lombrics, les cloportes, les carabes viendront s’y installer.
  • Créez des murets de pierres où les hérissons et les lézards pourront venir s’abriter.
  • Installez des plantes grimpantes et du lierre. De par leur floraison tardive de nombreux auxiliaires et pollinisateurs viendront les visiter.
  • Ajoutez des points d’eau, surtout en période sèche. De nombreux animaux et insectes recherchent des endroits où s’abreuver l’été.