Les papillons dorment-ils comme nous ?

Dans un précèdent article (Les insectes ressentent-ils la douleur ?) nous avions découvert que les papillons sont dotés d’un système nerveux rudimentaire composé de ganglions. N’étant pas constitué de la même façon, il est difficile de comparer le sommeil d’un papillon au sommeil d’un humain.

Cependant, les scientifiques pensent que les papillons et les insectes en général ont un état ressemblant au sommeil, un état « de repos ». Contrairement aux plantes et aux microbes, qui ont bel et bien un rythme circadien mais pas de sommeil à proprement parler.

Ce repos quotidien est essentiel pour les papillons qui s’épuiseraient très rapidement et dont l’espérance de vie chuterait s’ils devaient voler en permanence.

Certains « dorment » le jour et sont actifs la nuit, d’autres font l’inverse et ont besoin de lumière et de chaleur pour se mouvoir. C’est le cas de notre papillon Machaon qui sera plongé en dormance à la tombée de la nuit.

En « s’endormant » les papillons adoptent une posture caractéristique : ils replient leurs ailes. Généralement ils trouvent un endroit à l’abri des regards, cachés des prédateurs : dans un buisson, dans la fente d’un mur, etc.

Les papillons qui hivernent sous leur forme adulte comme le Citron restent en état de repos tout l’hiver (cf. article : Comment les papillons passent-ils l’hiver). Aux premiers rayons de soleil printanier ils s’envoleront à la recherche d’un partenaire pour s’accoupler et ainsi perpétuer leur espèce.